6 bonnes raisons de manger des insectes

Je vous vois venir… “manger des insectes ? ah mais c’est dégoûtant !” et bien, oui, enfin, non… enfin, oui, je vous l’accorde, c’est bizarre. Disons que nous, français, mangeons déjà des choses un peu bizarres, nous devrions être (un peu plus) ouverts à d’autres choses bizarres.

Comment ça, les escargots, les huîtres (crues), les cuisses de grenouilles (je n’en suis personnellement pas friand), le pâté (pensez à regarder la liste des ingrédients un jour, si vous ne l’avez pas déjà fait), vous ne trouvez pas ça bizarre ? Bon. Cela étant dit, j’adhère à tout (sauf les cuisses de grenouilles), pas de problème à ce niveau-là. Et j’ai également mangé des insectes au Pestaurant (en Angleterre) !

Il n’empêche que manger des insectes, ça se fait, peut-être pas trop en France, mais ça se fait et ça devrait se faire plus !

Pourquoi ? Non seulement ces insectes (comestibles bien entendu) peuvent être bons pour votre santé, ils le sont également pour l’environnement.

pestaurant-cta

L’entomophagie (le fait de manger des insectes) a déjà des millions de pratiquants à travers le monde, et il y a une toute nouvelle génération de chefs cuisiniers et de foodies qui commence à adhérer à cette nourriture alternative.

L’Organisation des Nations Unies, elle, encourage déjà l’élevage et la consommation d’insectes en vertu de leurs valeurs nutritionnelles et de leur impact potentiel sur la pollution.

Vous ne mordez toujours pas ? Voici 6 bonnes raisons d’inclure des insectes dans votre quotidien !

1. Forte teneur en protéines

Manger des insectes peut résoudre vos problèmes de protéines : les insectes, c’est fort en protéines !

Par exemple, une sauterelle contient plus de 70% de protéines alors que le poulet, lui, n’en contient qu’environ 27%.

Ça peut vous surprendre, mais :

  • 100g de criquets contiennent autant de protéines que deux gros oeufs !
  • 100g de vers de farine contiennent 24g de protéines, autant voir plus que du saumon !

Cela étant dit, comme l’explique l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la teneur en protéines des insectes varie selon leur régime : plus un insecte consomme d’acides gras, plus il contiendra de protéines.

2. Nutritifs

Au-delà de la forte teneur en protéines, les insectes sont également très nutritifs. La majorité d’entre eux contiennent tout ce dont notre corps a besoin, comme du fer ou du potassium, en grandes quantités !

Les vers de farine, par exemple, contiennent beaucoup de cuivre, de sodium, de potassium, de fer et de zinc ! Si ça ne vous suffit pas, sachez que pour 100g de ver mopane, on retrouve 31mg de fer, alors que le boeuf lui ne contient que 6mg !

Les criquets sont aussi forts en potassium. Ces petites bestioles contiennent 374mg de potassium pour 100g, c’est à peine 11mg de moins qu’une banane.

3. Acides gras essentiels

Comme vous le savez peut-être, il y a du bon et du mauvais gras ; même si j’ai personnellement tendance à dire que le gras c’est la vie, il faut admettre qu’il y a du gras pour la vie et du gras un peu moins pour la vie… contrairement au burger ou au kebab du coin, les insectes contiennent eux des acides gras essentiels nécessaires au bon fonctionnement du corps humain.

Saviez-vous par exemple que les vers de farine contenaient des acides gras oméga ?

L'ONU recommande les insectes comme alternative à la viande et au poisson

La FAO explique que l’huile de ces insectes sont “riches en acides gras polyinsaturés et contiennent souvent les acides linoléiques et alpha-linoléniques“. La valeur nutritionnelle de ces acides est reconnue, en particulier pour le bon développement des enfants.

4. Une solution contre la famine dans le monde

Les Nations Unies pensent que manger des insectes au quotidien peut aider à réduire la faim dans le monde.

C’est en grande partie parce qu’en plus d’être bons pour la santé, les insectes sont très faciles à élever et ils sont également facilement accessibles.

5. Bons pour l’environnement

Manger des insectes, c’est également faire une fleur à la planète.

L’élevage d’insectes requiert bien moins d’eau : il faut en moyenne 1 litre d’eau pour 120g de protéines de criquets, tandis qu’il faut 2000 fois plus d’eau pour la même quantité de protéines de boeuf !

En plus d’avoir une empreinte écologique très faible, élever des insectes ne demande pas beaucoup d’espace, ils produisent beaucoup moins de méthane et de CO2 et n’ont besoin que de très peu à manger.

insectes-comestibles-vertus

6. Des champions du développement durable

Je ne vous apprends rien : chaque pays, ou presque, possède son lot d’insectes. C’est donc facile de trouver des insectes, en grande quantité… et leur existence prouve leur capacité à exister localement sans aménagements spécifiques.

Les insectes se reproduisent bien plus vite que les vaches ou les poules, ça veut donc dire qu’il y a plus à manger !

Manger des insectes avec le Pestaurant

Le Pestaurant, un délicat jeu de mot entre “pest” (nuisible en anglais) et “restaurant”, avait été lancé à l’initiative de Rentokil afin de promouvoir les bienfaits de manger des insectes en plus de démystifier le tabou autour de la dératisation et de la désinsectisation.

Le 4 juin 2014, le Pestaurant s’est retrouvé dans 11 pays à travers le monde : plus de 13000 personnes ont pu s’essayer à manger des insectes… comestibles, je vous rassure ! Il s’est répété en 2015 où plus de 18000 insectes ont été croqués à travers le globe.

Soyez rassurés : les insectes que nous servons ne proviennent pas d’une collecte générale de nos techniciens, mais bien d’élevages agrées et certifiés ! Les nuisibles, c’est une autre affaire.

À très bientôt pour une recette à base d’insectes… et oui, héhé !

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *