Insectes alimentaires : quel coût ?

Les insectes qui ravagent les produits entreposés sont un risque physique pour les entreprises qui opèrent au sein de l’industrie alimentaire telles que les entreprises de transformation des aliments et les sociétés de vente au détail des aliments. Ces insectes peuvent également s’attaquer à l’industrie du textile.

On utilise de nombreux mots pour désigner ces nuisibles : parasites alimentaires, parasites des produits entreposés, parasites du garde-manger ou insectes du garde-manger, pour n’en citer que quelques-uns.

Ils sont considérés comme les parasites qui reviennent le plus cher. Les insectes des produits stockés ou insectes alimentaires peuvent coûter chaque année, en moyenne, environ 32 512 € à une entreprise ! C’est plus du double du coût d’une infestation classique : rats, souris, cafards.

Les insectes alimentaires

Infographie sur les caractéristiques des insectes alimentaires

Cliquez pour agrandir

Les insectes alimentaires, ou insectes des denrées, sont aussi bien des insectes rampants (le charançon du blé : Sitophilus Granarius ) que volants (la pyrale de la farine : Ephestia kuehniella). On les rencontre souvent infestant des ingrédients alimentaires lors de la livraison à un commerce de détail comme la farine du boulanger ou dans les ingrédients alimentaires crus lorsqu’ils sont stockés pendant une longue période. Les produits tels que les céréales, les noix, les épices et la viande séchée, en particulier, sont particulièrement exposés.

Ces insectes peuvent également causer des dommages aux emballages, ce qui rend certains produits alimentaires susceptibles de cumuler plusieurs maladies d’origine alimentaire, tout en réduisant leur durée de vie.

Les coléoptères

Certaines espèces de coléoptères peuvent, en s’attaquant aux denrées alimentaires, causer des dégâts en perçant les emballages à l’aide de leurs mandibules. Les produits endommagés deviennent alors impropres à la consommation humaine, et doivent être retirés de la chaîne de production alimentaire.

Les insectes volants

Certains parasites des produits entreposés tels que le charançon du riz volent très bien. Cela contribue à la fois à leurs habitudes alimentaires et à leur reproduction. Ils peuvent contaminer différents endroits : de champs en champs, de silos en silos, de stocks en stocks entreposés. En ce qui concerne les champs, ils peuvent être infestés  avant même qu’ils ne soient récoltés.

Des infestations croissantes

La capacité d’un insecte alimentaire à endommager les produits et les emballages peut être le résultat de son mode de reproduction.

Certains insectes des produits stockés peuvent rapidement se développer en grandes populations, avec des femelles qui pondent jusqu’à 400 œufs dans une vie. Les adultes et les larves se nourrissent des produits alimentaires qu’ils infestent, ce qui peut avoir un impact important sur les stocks.

Les sources de lumière

Les coléoptères qui s’attaquent à la nourriture sont attirés par les sources lumineuses. Les zones où les produits alimentaires sont stockées sont souvent bien éclairées, ce qui contribue à attirer les insectes vers les produits stockés.

Il est plus fréquent de trouver une infestation de produits alimentaires dans un endroit bien éclairé que d’en trouver une là où il y a peu ou pas de sources de lumière.

Progéniture

Les produits alimentaires et les emballages ne sont pas seulement exposés aux risques de dommages causés par les habitudes alimentaires des parasites, mais aussi par leur mode de reproduction.

Par exemple, les dermestes pondent leurs œufs à l’intérieur d’une source de nourriture. Lorsque les œufs éclosent, les larves consomment les produits alimentaires en creusant dans les produits alimentaires et les consommant de l’intérieur.

Taille

La petite taille des insectes ravageurs leur permet de s’installer avec succès et d’infester des entreprises de transformation des aliments.

La petite taille du cucujide du grain lui permet de se cacher facilement dans les crevasses, ce qui rend la détection difficile pour un œil non averti et lui permet de pénétrer les produits alimentaires emballés.

Perte de stocks

En plus des dommages causés aux produits alimentaires par leurs habitudes alimentaires et leur mode de reproduction, ces parasites des produits entreposés peuvent également contaminer les produits alimentaires avec leurs déchets, en contaminant les marchandises qu’ils infestent.

Cela augmente la nécessité de jeter des produits, ce qui a un effet sur les stocks et les coûts de remplacement.

Insectes alimentaires : quelles conséquences pour les entreprises ?

Une étude récente menée par Rentokil a exploré les répercussions des insectes des produits stockés sur une entreprise. Grâce à nos résultats, il a été découvert que dans le secteur de l’hôtellerie, 73% de toutes les entreprises que nous avons interrogées ont été concernées par des pertes de revenus causées par les insectes qui infestent les produits entreposés.

Les nuisibles des denrées alimentaires sont considérés comme les ravageurs qui coûtent le plus cher aux entreprises. 60% des entreprises qui ont souffert d’une infestation par ces parasites des produits stockés ont rapporté une perte annuelle de revenus comprise entre 1 et 9 %.

Près de la moitié des entreprises que nous avons interrogées (45% pour être précis) qui ont connu un problème de produit infesté par des insectes ont rapporté des coûts de remplacement des matières premières contaminées comme la farine, le riz ou le blé. De même, 10% des entreprises au sein de l’industrie hôtelière ont rapporté des coûts supplémentaires engendrés par ces parasites des produits entreposés sous forme d’amendes ou de fermetures.

Lutte intégrée contre les nuisibles

Les solutions les plus efficaces pour les entreprises pour se protéger contre les insectes des produits stockés et les autres nuisibles consistent à mettre en œuvre un programme de gestion intégrée des ravageurs.

L’approche de gestion intégrée des ravageurs de Rentokil combine quatre principes fondamentaux :

  1. Inspection : Inspection détaillée de vos locaux par un expert en désinsectisation
  2. Exclusion : Éliminer les possibilités d’entrée
  3. Restriction : Formation du personnel en matière de sensibilisation aux nuisibles pour repérer les premiers signes d’infestation
  4. Destruction : Utilisation de solutions innovantes pour éliminer les parasites des lieux infestés
  5. Monitoring: Contrôles réguliers et dispositifs de surveillance pour détecter les signes précoces d’alerte des infestations d’insectes

Nos programmes de lutte antiparasitaire intégrée sont adaptés aux besoins des entreprises. Cela nous permettra de vous apporter notre soutien dans le respect de la conformité aux normes de sécurité alimentaire et de vous aider à protéger votre réputation et vos bénéfices.

Prenez dès aujourd’hui contact avec Rentokil pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise à se conformer aux normes de sécurité alimentaire et aux règlements en vigueur.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *