Chenille processionnaire

Chenilles processionnaires

Devis et appel gratuits 0800 10 12 17  ou Contactez-nous

Piqûre de chenille processionnaire

L’arrivée du printemps se voit généralement accompagnée de l’éveil de la flore. Avec elle, bon nombre d’insectes envahissent nos prairies, forêts et campagnes. Une saison où il fait bon vivre, qui peut parfois s’accompagner de certains désagréments. 

En dehors du grand nombre de nuisibles qui volent dans tous les sens à la recherche d’une cachette pour installer leurs nids de guêpes par exemple, les régions peuplées de pins sont touchées par l’essor en masse d’insectes craints pour leur propriétés urticantes. 

La piqûre de chenille processionnaire est un fléau pour les personnes sensibles aux allergies. Cet insecte est caractérisé par une évolution par stade, dont son troisième stade larvaire est le plus dangereux pour l’homme. C’est à cette période que l’insecte se recouvre de poils urticants. 

Ce mécanisme de défense, très efficace dans le milieu animal, représente un réel problème pour les zones habitées en bordure de forêts de pins comme dans le sud de la France et en Provence notamment.

Piqûre de chenille processionnaire, quels risques ?

Parler de piqûre de chenille processionnaire n’est pas le terme le plus approprié. Ce sont les poils qu’elle revêt tout le long de son corps qui présentent des propriétés urticantes. Lorsqu’elles se sentent menacées, elles les projettent dans les airs pour faire fuir leur prédateur. Un contact cutané peut suffire à provoquer une piqûre de chenille processionnaire. Les symptômes de cette irritation se manifestent par des démangeaisons aigües et dans certains cas des allergies qui nécessitent de consulter l’avis d’un médecin. 

Au-delà du mécanisme de défense, le contact avec les poils à l’origine de l’urticaire, peut se faire à distance. Des vents violents peuvent par exemple favoriser le déplacement des poils qui libère la substance urticante appelée «thaumétopoéïne”. Si vous tondez la pelouse de votre jardin et qu’un nid se trouve à proximité, ils peuvent également être libérés. 

Le contact avec la peau provoque des démangeaisons qui sont plutôt dérangeantes. Mais d’autres formes d’irritation existent et n’en sont pas moins perturbantes. Un contact oculaire entraîne des symptômes proches de la conjonctivite, une inhalation va entrainer une irritation des voies respiratoires supérieures. 

Une ingestion est le cas le plus dangereux pour l’homme et l’animal, elle peut provoquer une inflammation buccale qui peut s’étendre au système digestif. 

Dans les cas les plus graves, l’urticaire peut conduire à un choc anaphylactique qui demande un traitement hospitalier. En cas de contact mineur avec la peau, il est conseillé d’ôter tous les vêtements portés lors de la contamination et de se laver abondamment pour faire partir les poils.

Comment se protéger des piqûres de chenille processionnaire?

Face à cette menace, il est conseillé de mener une action d’échenillage ou le retrait d’un nid de chenilles dans son jardin ou aux alentours de son domicile. Ces mesures préventives sont à prendre avant le mois de Février, période où ces insectes commencent à quitter leur habitacle. 

Pour augmenter la lutte vous pouvez également passer par un professionnel pour installer des pièges à chenilles dans les arbres à risques. Un service proposé par Rentokil qui dispose de différents traitements respectueux de l’environnement. 

Nous préconisons également une liste de mesures préventives à respecter dans les zones où les pins sont fortement présents, ce qui favorise le risque de piqûre de chenille processionnaire. Il est déconseillé par exemple d’étendre son linge à l’extérieur pendant la saison printanière. 

Couvrez vos enfants de pantalons et t-shirt à manches longues lorsque vous les laissez jouer dans la nature. De même évitez qu’ils s’approchent de trop près des pins de Février à Avril. Si vous possédez un jardin, arrosez-le abondamment avant de tondre la pelouse. Cela permettra d’évacuer les poils dans la terre. 

Quoi qu’il en soit, le traitement face à ce type d’insectes n’est pas à appliquer soi-même. Faites appel à un professionnel qui dispose des compétences et de l’équipement adéquat pour y faire face.


Étapes suivantes

Trouver l'expert le plus proche de chez vous

Votre code postal