Espèces d'abeilles et de guêpes

Il y a plus d'une centaine d'espèces de guêpes et d'abeilles dans le monde entier. Certaines d'entres elles comme le frelon asiatique sont un danger pour l'écosystème en France. Apprendre à les reconnaître vous aidera à réagir de la bonne manière et à contacter le bon professionnel en fonction de chaque situation.

L'abeille domestique, en favorisant la pollinisation est un acteur important pour notre écosystème et sont protégées en France.

Guêpe commune et germanique

(Famille: Vespidae, e.g. Vespula Vulgaris & Vespula germanica)

Ces deux espèces de guêpes sont les coupables du plus grand nombre de piqûres par an.


Elles ont pour habitudes de construire leur nid dans des lieux abrités et facile d’accès, tels que les greniers, les garages et les cavités murales. Elles peuvent aussi faire leur nid dans des anciens terriers de rongeur, dans les arbres creux et les buissons.

Apparence

  • Corps jaune et noir, les marques varient selon les espèces.
  • La taille des ouvrières est comprise entre 1,2 et 1,7 cm.

Cycle de vie et habitudes

  • Seules les jeunes reines survivent pendant l'hiver et font leur apparition au printemps pour commencer la construction du nid et pondre leurs œufs.
  • Les ouvrières (les femelles stériles) font leur apparition au début de l'été et prennent la relève de la construction du nid. La reine continue à pondre des œufs.
  • Les nouvelles reines et les mâles s'accouplent au début de l'automne.
  • Le nid meurt pendant l'hiver, ainsi que tous les mâles et les ouvrières.
  • Les guêpes n'essaiment pas.
  • Préférences alimentaires — insectes et aliments sucrés.
  • Les femelles piquent facilement et à plusieurs reprises.
  • Une colonie peut compter jusqu'à 25 000 individus.

Abeille domestique

(Apis Mellifera)

Les abeilles domestiques sont les espèces élevées par les apiculteurs.

Si vous rencontrez un problème d'abeilles, contactez un apiculteur local ou le service de la protection de l'environnement car ils seront en mesure de prendre les dispositions nécessaires pour déplacer le nid.

Principaux faits

  • Elles sont élevées dans des ruches, ou vivent à l'état sauvage dans des arbres creux, les cheminées, les cavités murales ou les combles.
  • Elles ont la même taille que les guêpes mais sont plus velues et sont surtout de couleur noire.
  • Les abeilles transforment le nectar en miel et en cire.
  • Un essaim d'abeilles arrivera en vol et s'amassera sur une branche d'arbre.
  • La colonie peut souvent compter plus de 30 000 individus.
  • Population menacée par la mite varroa et le frelon asiatique.

Abeille solitaire

(Osmia rufa)

Abeille solitaire image

Apparence

  • Souvent similaire à l'abeille domestique.

Cycle de vie

  • Taille de la colonie - petits nids qui sont individuellement gardés par une femelle.
  • Sites de nidation préférés - souvent dans le sol, parfois entre des briques.
  • Construction du nid - divers matériaux. Généralement un nouveau nid chaque année.

Comportements

  • Essaimage - n'essaime pas.
  • Hivernage - généralement durant la pupaison à l'intérieur du nid.
  • Préférences alimentaires - miel et pollen.
  • Pique rarement.

Abeille maçonne

(Amegilla sp.)

Ces abeilles sont connues sous le nom d'abeilles maçonnes parce qu'elles aiment nicher dans des crevasses ou des trous dans la maçonnerie. Elles préfèrent rester à proximité des murs qui sont baignés par le soleil pendant une grande partie de la journée.

Les abeilles maçonnes utilisent les trous naturellement présents dans les briques et les joints de mortier (en particulier, le mortier ayant une forte teneur en chaux ou en sable).

abeille maçonne

Caractéristiques

  • Les abeilles maçonne sont inoffensives ; elles ne sont pas agressives et n'attaquent pas.
  • Elles sont de la même espèce que l'abeille cotonnière et l'abeille maçonne rouge.

Guêpe jaune (guêpe sociale)

(Vespula)

Guêpe sociale

Apparence

  • Ouvrière - 12 mm de long.
  • Reine - 19 mm de long.
  • Bandes jaunes et noires alternées.
  • Deux jeux d'ailes.
  • Taille étroite.
  • Dard en forme de lance.

Cycle de vie

  • Colonies annuelles.
  • La reine commence à nicher au printemps.
  • Effectif agressif à la fin de l'été.
  • Les colonies commencent à dépérir à l'automne.
  • Seules les reines inséminées nichent pendant l'hiver.

Comportements

  • Nourriture - à certains moments de l'année, se nourrissent d'insectes, notamment des chenilles / mouches nuisibles, au fur et à mesure que les colonies se développent, elles sont attirées par les aliments consommés par les humains.
  • Piqûre - pique à plusieurs reprises, piquera si elle est provoquée ; les symptômes vont de l'enflure au choc allergique extrêmement grave.
  • Visibilité - visible au cours de la journée, car elles ne voient pas bien la nuit.
  • Nidation - dans les arbres ou les arbustes, ou à l'intérieur dans les combles, les murs creux/ planchers, les hangars, sous un porche/avant-toit d'un bâtiment.

Abeille charpentière

(Xylocopa virginica)

abeille

Apparence

  • 19 mm - 25 mm de long.
  • Face noire pour les femelles, face jaune pour les mâles.
  • Poils jaune vif, orange ou blancs sur le thorax.
  • Pas de poil sur l'abdomen.
  • Les femelles ont un dard, les mâles en sont dépourvus.

Cycle de vie

  • Creuse des tunnels dans le bois pour pondre leurs œufs.
  • Cycle de vie d'environ sept semaines : œuf - larve - chrysalide - adulte.
  • Les larves sont grosses et bruyantes.
  • Les jeunes adultes sortent du nid à la fin du mois d'août.

Comportements

  • Piqûre - Ne pique que si elle est provoquée.
  • Visibilité - De la fin du printemps à la mi-octobre.
  • Nidation - Préfère le bois de résineux nus, non traités, notamment le séquoia, le cèdre, le cyprès et le pin. Les anciens nids sont utilisés d'une année à l'autre.
  • Emplacement - on trouve les nids dans les avant-toits, les moulures de fenêtre, les bordures de toit, les parements et bardages, les porches, les vérandas et les meubles d'extérieur.
  • Nourriture - fleurs qui contiennent du pollen, par exemple, fleurs de poirier, jonquilles, pensées. Le pollen est stocké dans des tunnels abandonnés pour l'hivernage.